Autisme-Economie.org
Chercher
forum Chercher

Robinson S.A.

Hal Varian écrit dans son Initiation à la microéconomie (19…) :
" Supposons que Robinson soit fatigué d’être en même temps producteur et consommateur et qu’il décide d’alterner les rôles. Un jour, il agit uniquement comme un producteur et le jour suivant, uniquement comme un consommateur. Pour coordonner ces activités, il décide d’instituer un marché du travail et un marché de la noix de coco. Il constitue également une entreprise, la ’Crusoë s.a.’, et il en devient l’unique actionnaire. L’entreprise va examiner le prix du travail et des noix de coco et elle va choisir la quantité de travail qu’elle engage et la quantité de noix de coco qu’elle produit en poursuivant l’objectif de maximisation du profit. Robinson va recevoir, en tant que travailleur, un salaire correspondant à son travail dans l’entreprise ; en tant qu’actionnaire de l’entreprise, il va percevoir le profit et en tant que consommateur, il décidera de la quantité d’output qu’il achète à l’entreprise ".

Varian jusitife ces stupidités de la façon suivante :
" Cette situation doit certainement paraître étrange, mais il n’y a pas beaucoup d’autres choses à faire sur une île déserte ".
Ross Starr dit presque la même chose dans son ouvrage plus " avancé " (et récent) General equilibrium theory (1997). Il écrit ainsi, à propos de la " décentralisation des allocations " dans une " économie " formée par un " naufragé " producteur d’huitres :
" Nous voudrions maintenant voir si on peut obtenir l’affectation des ressources de cette économie très simple en utilisant un mécanisme de marché, plutôt que par l’optimisation du seul individu qui la forme. Bien entendu, nous n’attendons pas vraiment à ce qu’un naufragé qui élève des huîtres mette en place un marché, mais c’est là une économie tellement simple qu’elle nous permet de voir directement le fonctionnement du mécanisme du marché. Elever des huîtres, l’activité de production, a alors lieu dans une entreprise qui embauche du travail (celui de Robinson) et vend des huîtres. Ses profits vont à son propriétaire (Robinson). En tant que ménage, Robinson a donc deux sources de revenu : les profits qu’il obtient en tant que propriétaire de l’entreprise et le salaire qu’elle lui verse pour le travail qu’il lui vend. Il y a donc deux marchés à prendre en compte, le marché du travail et le marché des huîtres ".

 
Autisme-Economie.org > Les Textes > Le Bêtisier
 
 
Autisme-Economie.org - Site réalisé avec SPIP par Siloh.